Chat perché sur les toits de Paris, Chat jaune qui tout le temps sourit, Chat bien plus qu’un simple graffiti…
C’est en effet de l’effigie du street artiste M.CHAT que l’on parle ici.
Depuis 1997, l’artiste franco-suisse (De son vrai nom Thoma Vuille) tapisse les murs de son félin au sourire béant.

 

Né en 1972 en Suisse dans le Canton de Neuchâtel, il commence la peinture dès l’âge de 15 ans et étudie à l’Institut des Arts Visuels d’Orléans de 1995 à 2001, mais va très vite préférer les rues de la ville comme théâtre de création.


C’est durant un atelier auquel assiste le futur graffeur, au sein d’une école à Orléans, qu’un déclic va s’opérer, lorsque qu’une petite fille se met à dessiner son animal de compagnie.

 

Faisant de cette créature énigmatique sa marque de fabrique ou plutôt sa patte artistique, il va jusqu’à en devenir indissociable.


Qui est M.CHAT ? L’œuvre ou l’artiste ? À moins que ce ne soit l’œuvre et l’artiste ?

Ce félin, seul ou accompagné, avec ou sans ailes, se balade d’abord dans les rues d’Orléans avant de faire son arrivée à Paris, tel un emblème urbain de joie et d’optimisme: recouvrant des rames de métro ou murs dans la rue, il s’adresse directement aux passants. L’artiste l’a élaboré dans une démarche de street-art, de culture de quartier et de proximité.

On retrouve l’image de M. Chat dans de nombreux pays européens (Royaume-Uni, Allemagne, Espagne, Pays-Bas, Suisse, Bosnie Herzégovine, Kosovo…) et particulièrement en France : à Paris où il s’est imposé sur plus de 80 murs, mais aussi à travers le monde: New York, Hong Kong, Tokyo, Macao, Séoul, Dakar, Sao Paolo…

Avec ses allures de cartoons il n’est pas sans nous rappeler le malicieux personnage présent dans le roman de Lewis Carroll, Le Chat du Cheshire, aux côtés d’Alice aux Pays des Merveilles, avec ce même sourire qui ne défaillit jamais. Un sourire communicatif, comme l’est devenu l’art de Thoma Vuile.

Dessin épuré aux lignes claires, son chat s’est élevé au rang de symbole: une icône à l’identité tellement prononcée que les variations lui sont permises.
M.CHAT peut alors changer de couleurs et de postures, il reste toujours fidèle à celui qu’il est.